Download La répression financière by Jean Jacques Rosa PDF

By Jean Jacques Rosa

Show description

Read or Download La répression financière PDF

Similar french books

French Fortresses in North America 1535-1763: Québec, Montréal, Louisburg and New Orleans

Following the invention of the US through Columbus in 1492, ecu colonists introduced their method of fortification to the hot global in an try to make certain their protection and consolidate their conquests. French and British explorers got here later to North the US, and hence the institution in their significant settlements basically obtained lower than method in the course of the seventeenth century.

The Libertine's Progress: Seduction in the Eighteenth-Century French Novel

Ecu; France; French; French fiction; historical past and feedback; Literary feedback; Non-Fiction; Seduction in literature; Semiotics & conception; intercourse in literature

Extra info for La répression financière

Sample text

La faiblesse de ces chiffres n'a rien de surprenant. L'activité spécifique des banques, celle pour laquelle elles ont un avantage comparatif, est en effet de détenir et de gérer des portefeuilles de crédit. Aussi les titres de participation et de filiales ne représentent qu'une faible fraction du total de leurs actifs, comme du total de leurs crédits à la clientèle ainsi que le montre le tableau 2. La situation des banques françaises en ce domaine est d'ailleurs tout à fait comparable à celle des banques allemandes 21 par exemple.

Il offre aussi, par ses intermédiaires spécialisés, des dépôts à vue et à terme. Il fabrique enfin des pièces et des billets. Comme émetteur de dettes ultimes, la garantie que l'État offre aux acheteurs tient à sa capacité de se procurer des ressources en levant l'impôt. C'est ainsi qu'il a obtenu, depuis le Moyen Age, des crédits des grands banquiers. C'est ainsi qu'il obtient aujourd'hui le crédit du public. L'État est donc limité, en principe, dans sa capacité d'émettre des dettes: billets, pièces, bons du Trésor, obligations, par le bon vouloir des particuliers de les accepter.

Le prix de la monnaie est son taux d'échange avec tous les autres biens et services. Un prix, en effet, n'est qu'un taux d'échange. Dans une économie où le moyen de paiement universel est l'unité de mon- 51 L'industrie bancaire et la monnaie naie, nous oublions que dire qu'un journal s'échange contre trois unités de monnaie signifie aussi que trois unités de monnaie ont un « prix» d'une unité de journal. Le prix de la monnaie est donc l'inverse de l'indice général des prix: c'est le pouvoir d'achat de la monnaie.

Download PDF sample

Rated 4.48 of 5 – based on 13 votes