Download Cultes et rites de passage en Macédoine (Μελετήματα 22) by Miltiadis V. Chatzopoulos PDF

By Miltiadis V. Chatzopoulos

Show description

Read or Download Cultes et rites de passage en Macédoine (Μελετήματα 22) PDF

Similar french books

French Fortresses in North America 1535-1763: Québec, Montréal, Louisburg and New Orleans

Following the invention of the US through Columbus in 1492, eu colonists introduced their process of fortification to the recent global in an try to verify their security and consolidate their conquests. French and British explorers got here later to North the US, and therefore the institution in their enormous settlements in basic terms received lower than manner in the course of the seventeenth century.

The Libertine's Progress: Seduction in the Eighteenth-Century French Novel

Ecu; France; French; French fiction; heritage and feedback; Literary feedback; Non-Fiction; Seduction in literature; Semiotics & thought; intercourse in literature

Extra resources for Cultes et rites de passage en Macédoine (Μελετήματα 22)

Sample text

Cf. P. Roussel - R. Flacelière, "Bulletin Epigraphique", REG 49 (1936) 368 ; Axénidès I 175, n. 5 ; Cole 242 ; Brulé, Fille 191 ; Dowden 41-42 ; eiusdem, "Myth" 30-31 ; Brulé, "Retour" 73. DE THESSALIE EN MACEDOINE 31 part, l'étymologie de νεβρός n'est pas sûre, mais en tout cas elle n'a rien à voir ni avec vé(F)oç ni avec ses dérivés1, comme le voudrait Clement ; d'autre part, l'invention d'un substantif *νεβος (faon), parallèle à νεβρός, qui n'aurait servi qu'à la formation de νεβεύω est purement arbitraire.

Calarne 432 et n. 164. 7. Calarne 345 ; cf. 343. ) ou de Létè marquèrent leurs rites de sortie de l'adolescence. A moins qu' à Létè Καλά θεά ne soit un autre nom de Korè, qui incarne précisément l'état de la jeune fille ayant atteint l'achèvement physique et acquis le trait "beauté"2. Korè, comme les νεαι qui rendaient un culte à la Belle Déesse, est destinée à être bientôt séparée de sa mère pour subir le joug d'un époux. C'est peutêtre Korè qu'il faut reconnaître dans l'hypostase divine spécialisée dans la protection de la transition de l'adolescence à l'âge adulte qui avait jadis attiré l'attention de H.

De toute cette argumentation et contre-argumentation on peut conclure provisoirement que rien ne nous empêche de poser comme hypothèse de travail que νεβεύω est un verbe technique dérivé de vé(F)oç, signifiant l'état de quelqu'un qui appartient à une classe d'âge participant à un cycle initiatique. Le participe νεβεύσα(ν)σα désignerait dans cette hypothèse la jeune fille ayant accompli ce cycle, dont la fin était peut-être marquée par un rite de sortie. Cette hypothèse deviendra une certitude, si nous sommes en mesure de justifier du point de vue linguistique la forme νεβεύω et de fournir des parallèles de son emploi comme terme technique dans un contexte analogue.

Download PDF sample

Rated 4.56 of 5 – based on 50 votes