Download Чертежи кораблей французского флота - GALATEE 1925 PDF

Изображения: черно-белые рисунки

Show description

Read or Download Чертежи кораблей французского флота - GALATEE 1925 PDF

Similar french books

French Fortresses in North America 1535-1763: Québec, Montréal, Louisburg and New Orleans

Following the invention of the US via Columbus in 1492, ecu colonists introduced their method of fortification to the recent global in an try to make certain their protection and consolidate their conquests. French and British explorers got here later to North the USA, and hence the institution in their significant settlements merely obtained lower than manner through the seventeenth century.

The Libertine's Progress: Seduction in the Eighteenth-Century French Novel

Ecu; France; French; French fiction; heritage and feedback; Literary feedback; Non-Fiction; Seduction in literature; Semiotics & thought; intercourse in literature

Additional info for Чертежи кораблей французского флота - GALATEE 1925

Example text

Mais pour se familiariser avec ces langages, il est utile d’en voir d’abord des exemples et d’apprendre a` connaˆıtre les diff´erentes esp`eces de symboles qu’ils utilisent. Il y en a six. Nous allons les pr´esenter au moyen de deux exemples. Dans ce paragraphe, nous consid´erons une proposition exprimant une propri´et´e bien connue des nombres r´eels, et dans le suivant, certaines propositions d´ecrivant quelques propri´et´es d’une base de donn´ees. Formalisation d’une proposition. La proposition sur les nombres r´eels que nous allons formaliser est la suivante: Si le produit de deux nombres r´eels quelconques est nul, alors l’un de ces nombres est nul.

Alors . . comme dans (4). Une proposition de la forme (5), qui combine deux propositions au moyen du symbole d’implication est appel´ee elle-mˆeme une implication. Le symbole d’implication est son symbole principal. Il reste `a formaliser un mot essentiel de l’assertion (1), a` savoir le mot « quelconques ». Ce mot exprime que l’implication (5) n’a pas lieu seulement pour deux nombres x et y particuliers, mais pour n’importe quels nombres x et y. On formalise ceci en ´ecrivant ∀x∀y (x · y = 0) ⇒ (x = 0 ou y = 0) .

3) Nous verrons plus loin l’int´erˆet de cette notation « polonaise ». Nous mentionnons seulement ici le fait qu’elle permet de se passer compl`etement de parenth`eses, mˆeme dans les expressions les plus compliqu´ees. Elle n’utilise donc que les constituants essentiels des expressions. ´ Evidemment, cette notation est peu lisible et contraire aux habitudes. C’est pourquoi nous emploierons pratiquement la forme traditionnelle (2) au lieu de la forme (3). Mais celle-ci sera bien la forme « r´eglementaire » et nous admettrons que l’expression (2) n’appartient pas elle-mˆeme au langage formel, mais qu’elle ne fait que repr´esenter dans le dialogue l’expression formelle (3).

Download PDF sample

Rated 4.02 of 5 – based on 26 votes