Download Bouddhisme chinois Tome II Les vies chinoises du Bouddha by Léon Wieger s.j. PDF

By Léon Wieger s.j.

Show description

Read or Download Bouddhisme chinois Tome II Les vies chinoises du Bouddha PDF

Best french books

French Fortresses in North America 1535-1763: Québec, Montréal, Louisburg and New Orleans

Following the invention of the United States through Columbus in 1492, eu colonists introduced their process of fortification to the recent global in an try and be sure their defense and consolidate their conquests. French and British explorers got here later to North the United States, and therefore the institution in their massive settlements in simple terms obtained below means throughout the seventeenth century.

The Libertine's Progress: Seduction in the Eighteenth-Century French Novel

Ecu; France; French; French fiction; background and feedback; Literary feedback; Non-Fiction; Seduction in literature; Semiotics & idea; intercourse in literature

Extra resources for Bouddhisme chinois Tome II Les vies chinoises du Bouddha

Sample text

6. Il en 51 Les vies chinoises du Buddha répandra les bienfaits. 7. Les maîtres des six fausses doctrines, seront réduits par lui au désespoir... Et le deva conclut : — O roi, vous devez vous réjouir de ces choses. Gardez-vous bien de vous en attrister. Le roi s’obstina cependant à vouloir faire mentir la prédiction. Une fois de plus, il ajouta tout ce qu’il put, aux occasions de plaisir de son prince, dans l’espoir que celui-ci ne lui causerait pas le chagrin de la séparation. @ 52 Les vies chinoises du Buddha 24 Rencontre d’un vieillard.

3. Ils avaient tous désiré combattre l’égoïsme, si invétéré parmi les hommes et si funeste, et leur faire pratiquer un altruisme éclairé.... Ils s’étaient tous apitoyés sur le manque de paix qui fait de ce monde comme une roue de feu tournante, et sur les liens par lesquels tous les êtres sont liés ; avec un immense désir de leur procurer la délivrance et le repos. Soudain lui aussi prit sa résolution définitive et irrévocable. Il appela son écuyer Channa (alias Chandaka), et lui ordonna de seller son cheval Kạṇtaka...

Au prince Siddharta, pour son triomphe, fut la réponse... Fou de jalousie, Devadatta saisit la trompe de l’animal de sa main gauche, et l’assomma net d’un coup de son poing droit asséné en plein front. Le cadavre de l’éléphant abattu obstrua la porte de la ville, empêchant d’entrer et de sortir. Ananda étant survenu, le tira de côté, assez pour ouvrir un passage. Las d’attendre, Siddharta vint à son tour. De la main gauche, il leva de terre le cadavre de l’animal ; puis, de la main droite, il le jeta par-dessus le rempart de la ville, à une grande distance.

Download PDF sample

Rated 4.80 of 5 – based on 42 votes